Rwenzori (RDC) : une attaque attribuée aux ADF fait sept morts

Rwenzori (RDC) : une attaque attribuée aux ADF fait sept morts

Un groupe armé a attaqué ce samedi soir le quartier de Gala dans la commune rurale de Bulongo. C’est en secteur de Rwenzori sur le territoire de Beni en province du Nord-Kivu (est de la RDC). Les auteurs de l’attaque ont été identifiés comme des combattants du groupe armé ougandais ADF (Forces Démocratiques Alliées). Le bilan provisoire avancé par la société civile fait état de 7 personnes tuées, plusieurs blessées et un nombre indéterminé d’habitants enlevés. (SOS Médias Burundi)

L’attaque a eu lieu aux environs de 19h, selon des sources locales. Elles précisent que les assaillants sont venus du village de Mabasimba . « Ils ont commencé par attaquer les villages de Lobokora et Mutipili avant de venir tuer des gens ici », a indiqué un habitant de Gala à SOS Médias Burundi ce dimanche matin, encore sous le choc.

Une source dans la commune de Bulongo dit qu’en plus des personnes tuées, plusieurs magasins et pharmacies ont été vandalisés par les assaillants.

Selon un responsable de la société civile contacté et qui a témoigné sous couvert d’anonymat par peur de représailles, plusieurs habitants continuaient à fuir le milieu jusqu’à ce dimanche. « Ils se dirigent vers la cité de Kasindi, frontalière avec l’Ouganda ou encore vers la ville de Beni », a-t-il remarqué en précisant que les activités sont paralysées.

L’attaque est intervenue après une série d’alertes de la société civile locale. « Des alertes d’une menace armée non considérée à juste valeur par l’armée », regrettent des habitants.

Peu avant dans la même région, deux autres attaques avaient eu lieu entre mercredi et jeudi dernier et vendredi et samedi dernier dans le village de Kalembo et à Bulongo faisant respectivement 16 et 4 victimes parmi les populations civiles.

_____________

Photo : des victimes de l’attaque de Gala attribuée à des miliciens ADF

Previous Gitega : une explosion de grenade fait un mort et sept blessés
Next Rumonge : un deuxième corps découvert en trois jours