Nakivale (Ouganda)-Covid-19 : deux ans après, les écoles rouvrent

Nakivale (Ouganda)-Covid-19 : deux ans après, les écoles rouvrent

Il aura fallu deux ans pour ouvrir les salles de classe au camp de Nakivale en Ouganda. Le retard de la rentrée scolaire a été causé par la pandémie de Covid-19. Les élèves disent être découragés par ce retard. (SOS Médias Burundi)

La décision de rouvrir les écoles dans les camps a été prise par le gouvernement Ougandais la semaine dernière pour entrer en vigueur immédiatement.

Les parents d’élèves et écoliers disent être satisfaits par la mesure. L’éducation des enfants qui ne vont pas à l’école devenait très problématique. “Imaginez deux ans d’errance des enfants. La délinquance juvénile, les grossesses non désirées, la consommation des drogues, […] tout cela constituait une menace pour nos jeunes. Au moins, ils vont devoir être encadrés par l’école”, estime un parent.

Un autre défi est centré sur les enfants qui doivent commencer l’école primaire en première année. Ils auront toujours deux ans de retard, selon des réfugiés.

L’éducation au camp de Nakivale n’est pas gratuite. Les élèves et écoliers doivent payer des frais scolaires, un autre obstacle qui risque d’handicaper la rentrée scolaire intervenue en début de semaine.

Dans ce camp qui abrite plus de 41mille réfugiés burundais, des parents demandent aux bienfaiteurs de leur venir en aide pour que les enfants trouvent le chemin de l’école.

_____________

Photo : une pancarte indiquant le camp des réfugiés de Nakivale

Previous Burundi : les enseignants menacent d'entamer un mouvement de grève général
Next Kigoma (RDC) : les militaires burundais gagnent du terrain