Uvira (RDC) : les militaires burundais ont repris d’autres positions de Red Tabara

Uvira (RDC) : les militaires burundais ont repris d’autres positions de Red Tabara

Les positions reprises se trouvent à Kangovu, Mugutu Mwite et Rubuga. C’est dans le groupement de Kigoma sur le territoire d’Uvira (province du Sud-Kivu, est de la RDC). Elles ont été récupérées lors des combats de ce lundi 24 janvier. (SOS Médias Burundi)

Les affrontements entre les rebelles du mouvement armé Red Tabara et ses alliés d’un côté et l’armée burundaise et ses alliés de l’autre sont confirmés par la société civile à Uvira.

Selon des alliés de la FDNB (force de défense nationale du Burundi), les militaires burundais ont eu un appui des miliciens Maï-Maï Kijangala et du groupe armé Gumino du colonel Nyamusaraba, ses éternels alliés dans la lutte contre les Red Tabara.

« Ils sont arrivés de Kitoga pour attaquer les Red Tabara », disent nos sources. Le bilan des heurts qui ont débuté fin décembre dernier n’est pas encore connu.

Sur son compte Twitter, le mouvement armé considéré comme « groupe terroriste » par les autorités burundaises a récemment indiqué avoir tué plusieurs militaires burundais et des Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD) sans donner de preuves.
Notre rédaction a pu documenter au moins 12 Imbonerakure tués sur le sol congolais au cours des dernières semaines. Au moins deux rebelles ont été capturés par l’armée burundaise.

Les armées congolaise et burundaise tout comme les gouvernements des deux pays n’ont jamais communiqué sur l’affaire.

_______________

Photo d’illustration : de militaires burundais lors d’une fête nationale

Previous Ngozi : des détenus Imbonerakure maltraitent les opposants
Next Beni (RDC) : la police a tué un militant de la Lucha