Maheta (RDC) : des habitants fuient suite aux combats opposant la FDNB au Red Tabara

Maheta (RDC) : des habitants fuient suite aux combats opposant la FDNB au Red Tabara

Plusieurs ménages ont fui la localité de Maheta, territoire de Mwenga (province du Sud-Kivu, est de la RDC) depuis ce mercredi. Constitués pour la plupart de Bafulero, ils fuient les combats entre les militaires burundais et leurs alliés d’un côté et le groupe armé Red Tabara et ses alliés de l’autre. La société civile parle de milliers de déplacés. (SOS Médias Burundi)

Les combats de cette semaine interviennent après d’autres combats intenses de la semaine dernière.
Ils s’étaient surtout déroulés dans les zones de Masango, Marimba et Rubuga (groupement de Kigoma, territoire d’Uvira). Les Red Tabara et les Maï-Maï Illunga avaient beaucoup de positions dans ces endroits.

Des associations de la société civile dans le Sud-Kivu parlent de « milliers de déplacés ». « Il s’agit pour la majorité de membres de la communauté Bafulero », disent-elles.

« Certains ont trouvé refuge dans les hauts plateaux d’Uvira au moment où d’autres ont pris la direction des forêts de Rubumba (territoire de Mwenga) et dans la région de Kaziba (même territoire de Walungu) », disent des sources locales.

Un député alerte

Il s’agit de Claude Misare. Ce membre du parlement congolais a adressé une lettre au secrétaire général de l’ONU ce mercredi.
Il dénonce « des violations des droits humains par l’armée burundaise ».

« Depuis le 19 décembre 2021, les militaires burundais ont déjà tué 70 civils, incendié 17 villages en plus de plusieurs vaches pillées », accuse le député.

Mais des informations sur les territoires d’Uvira et de Mwenga disent que « l’armée burundaise ne s’attaque pas à des habitants mais traquent les Red Tabara et leurs alliés, les Maï-Maï Illunga ».

Le ministre burundais de la défense et des anciens combattants a rejeté récemment les allégations faisant état de la présence de la FDNB (Force de défense nationale du Burundi) sur le sol congolais, ce que la société civile et des sources locales continuent pourtant de confirmer.

______________

Photo d’illustration : des militaires burundais rentrant d’une mission

Previous Rutana : les responsables du CNDD-FDD accusés de racket
Next Beni (RDC) : au moins 4 civils tués par des présumés ADF à Watalinga