Giharo : le parti CNDD-FDD force ses membres à verser de l’argent

Giharo : le parti CNDD-FDD force ses membres à verser de l’argent

Les membres du parti CNDD-FDD en commune de Giharo (province de Rutana, sud-est du Burundi) doivent collectivement payer une somme d’un million cinq cent mille francs burundais. L’argent est destiné à faire libérer deux responsables de ce parti en détention depuis quelques jours, d’après des habitants. (SOS Médias Burundi)

L’ordre de payer l’argent a été donné par le représentant provincial du parti au pouvoir, selon des témoins.

« Sylvain Nzikoruriho a exigé aux responsables locaux de collecter un montant d’un million et demi. Il nous a dit que c’est un ordre. Personne n’a le droit de demander d’autres explications », se désolent des membres du CNDD-FDD ayant déjà payé la contribution.

Alexis Baragomwa et un certain Simon, respectivement secrétaire du CNDD-FDD sur la zone et colline de Giharo ont été interpellés par le SNR (service national de renseignements) en collaboration avec l’OBR (Office burundais des recettes), le 16 février dernier. C’est après avoir été surpris en possession de plusieurs tonnes de fertilisants et de sucre.

Le lendemain de leur arrestation, un autre commerçant , qui milite également pour le parti CNDD-FDD a été surpris en possession d’une quantité importante de fertilisants agricoles. Il a été brièvement placé en détention avant l’intervention du secrétaire provincial du parti présidentiel qui s’est soldée par sa libération.

La date limite des contributions n’est pas encore fixée par le représentant provincial du parti présidentiel, auquel des habitants reprochent de couvrir des responsables locaux de son parti qui s’adonnent à des abus.

______________

Photo : l’immeuble abritant les bureaux de la province de Rutana

Previous Mwaro : la commune de Nyabihanga se dote d'un nouvel administrateur
Next Meheba (Zambie) : une réfugiée burundaise meurt de faim