Nyanza-Lac : la crise de leadership à l’Eusebu persiste

Nyanza-Lac : la crise de leadership à l’Eusebu persiste

Depuis des mois, il y a une crise de leadership au sein de l’Eusebu (Église pour l’unité du Saint Esprit au Burundi) en commune de Nyanza-Lac (province de Makamba, sud du Burundi). Des fidèles de cette congrégation reprochent à l’administration et à des responsables du parti au pourvoir de s’immiscer dans la gestion des affaires internes de l’église et d’y créer un désordre. C’est un conflit qui persiste depuis novembre 2021. (SOS Médias Burundi)

L’administratrice communale de Nyanza-Lac est personnellement pointée du doigt dans le conflit qui oppose deux camps à la mission de l’Eusebu Nyanza-Lac.

« Par exemple, il y a eu deux réunions du conseil des pasteurs. Ils ont décidé l’exclusion du premier pasteur Laban Barankunda et de ses proches, mais curieusement, l’administratrice de Nyanza-Lac Goreth Irankunda et certains cadres du CNDD-FDD ont rejeté cette décision. C’est inadmissible qu’ils s’opposent à une mesure prise unanimement par des ayants droit conformément au règlement d’ordre intérieur de notre église », regrettent des chrétiens.

La même décision a encore été prise lors d’une réunion de soixante pasteurs le 5 mars selon des sources locales.
Seulement, le pasteur exclu a organisé l’ordination à la hâte de 64 nouveaux pasteurs une journée après. Il a par la même occasion déclaré  » la dissolution du conseil de pasteurs et leur exclusion ».

« Dans toutes ces manœuvres irrégulières, il est protégé par l’administration communale et des responsables du parti CNDD-FDD », affirment des sources proches du dossier.

Quatre pasteurs de l’Eusebu Nyanza-Lac sont détenus à la prison de Murembwe (province de Rumonge, sud-ouest) depuis bientôt 3 mois.
Le parquet de Makamba les poursuit pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et incitation à l’insurrection ».

La dénomination est l’une des anciennes confessions religieuses créées par des Burundais. Elle est née dans le sud du Burundi dans les années 90 sur fond de conflit ethnique au sein de l’église pentecôte du Burundi.

________________

Photo : la province de Makamba

Previous Bubanza : l'insuffisance d' engrais chimiques de Fomi déstabilise les agriculteurs
Next Beni (RDC) : six civils tués dans une attaque armée à Bashu