Burundi : vers la mise en place d’une nouvelle force de réserve composée de civils

Burundi : vers la mise en place d’une nouvelle force de réserve composée de civils

La nouvelle unité se nomme « Force de réserve et d’appui au développement du pays (FRAD) ». Sa mise en place figure dans le nouveau projet de loi régissant la Force de défense nationale du Burundi (FDNB). (SOS Médias Burundi)

Le nouveau projet de loi régissant la Force de défense nationale du Burundi (FDNB) à été analysé par l’Assemblée nationale du Burundi ce lundi.

Il prévoit la mise en place d’une nouvelle composante au sein de l’armée burundaise. La nouvelle unité sera composée de jeunes civils volontaires.

« Ils bénéficieront d’une formation paramilitaire », a tenu à préciser le ministre en charge de la défense nationale devant la chambre basse du parlement.

Certains députés ont soulevé des inquiétudes. Antoine Manirambona est parmi Ceux-là. Il dit ne pas comprendre le bien fondé de la collaboration entre le personnel militaire et civil au sein de l’armée.

« Comment les militaires bien formés techniquement vont-ils collaborer avec des civils », s’est-il inquiété.

Pour le ministre Alain Tribert Mutabazi, la FRAD n’est pas destinée à « être envoyée au front mais plutôt à appuyer dans les travaux de développement ».

Quant au délai de prestation de cette unité, le troisième civil à occuper la fonction de ministre de la défense dans la petite nation de l’Afrique de l’est dit que « cela va dépendre des besoins du moment ».

Début octobre 2021, le secrétaire général du CNDD-FDD, le parti présidentiel avait annoncé que « le CNDD-FDD veut réintroduire le service militaire obligatoire ».

« Ils viennent de trouver un moyen d’offrir des entraînements paramilitaires aux Imbonerakure (membres de la ligue des jeunes du CNDD-FDD) et aux anciens combattants officiellement.Personne n’aura plus à dénoncer quoi que ce soit », trouve une journaliste burundaise qui travaille sur les questions de sécurité depuis plus de dix ans dans la petite nation de l’Afrique de l’est.

_______________

Photo d’illustration : des jeunes du parti au pouvoir en parade militaire lors d’une fête nationale

Previous Dzaleka (Malawi) : les réfugiés dénoncent un mauvais accueil médical
Next Makamba : des Imbonerakure suivent une formation paramilitaire