Rwanda-Burundi : le Burundi déclare avoir réouvert ses frontières avec le Rwanda

Rwanda-Burundi : le Burundi déclare avoir réouvert ses frontières avec le Rwanda

C’est le ministre burundais en charge des relations internationales qui l’a annoncé ce mardi. Albert Shingiro a toutefois réaffirmé l’intention du gouvernement burundais de voir Kigali extrader les putschistes qu’il entretient depuis 2015, selon les autorités burundaises. (SOS Médias Burundi)

Le ministte Shingiro l’a déclaré dans la capitale économique Bujumbura en marge d’une conférence de presse sur les réalisations de son ministère entre juillet et septembre dernier.

« Nous avons ouvert les frontières avec le Rwanda mais nous n’avons pas renoncé à nôtre condition préalable que les putchistes , hébergés et nourris à Kigali soient envoyés au Burundi […], nous pensons que le Rwanda-pays frère ne va pas interchanger les relations de bon voisinage, de fraternité et de coopération avec notre pays avec le maintien de ses putchistes à Kigali », a fait savoir M. Shingiro.

Il qualifie les présumés putschistes de « visiteurs gênants ».

« Les putschistes sont des visiteurs gênants pour le Rwanda. Ce pays doit trouver un moyen pour s’en débarrasser », a ajouté le patron de la diplomatie burundaise.

LIRE AUSSI :

Les putschistes dont il s’agit avaient tenté de renverser le pouvoir de feu président Pierre Nkurunziza en mai 2015. Son dernier mandat controversé a récemment été jugé « illégal » par la cour de justice de l’EAC.

Les frontières entre le Burundi et le Rwanda étaient fermées depuis bientôt six ans. La situation a été aggravée par la pandémie de Covid-19.

Kigali de sa part a ouvert toutes ses frontières même du coté du Burundi, il y a plusieurs mois.

__________________

Photo d’archives : la frontière burundo-rwandaise

Previous Burundi-UE : l’Union européenne blanchit le premier ministre Gervais Ndirakobuca
Next Rwanda- RDC : le gouvernement rwandais reproche aux autorités congolaises de multiplier des accusations inacceptables