Arrestations en cascade de militants du CNL à Gisuru

Arrestations en cascade de militants du CNL à Gisuru

Sept membres du parti CNL ont été interpellés en moins de deux semaines par la police en collaboration avec des jeunes Imbonerakure sur différentes collines de la commune de Gisuru, en province de Ruyigi (Est du Burundi). Accusés de collaborer avec de groupes rebelles, ils sont détenus aux cachots de la police locale. Les responsables de la principale formation politique d’opposition réfutent les accusations qui pèsent sur leurs militants et parlent plutôt d’intolérance politique. Ils exigent leur libération. (SOS Médias Burundi)

Les récentes arrestations ont eu lieu samedi dernier. Elles ont visé Gérard Habonimana, Didace Bavumiragiye et Berchimas Rufyikiri. Les deux premiers ont été appréhendés par la police et des Imbonerakure à leur domicile sur la colline de Gahinga, tandis que le troisième, lui a été interpellé au chef-lieu de la commune.

D’après Serges Bucumi, responsable communal du CNL, les trois hommes sont détenus aux cachots de la police locale.

Les trois interpellations sont intervenues une semaine après l’arrestation de quatre autres membres du CNL.
Firmin Manirakiza , Oscar Nzeyimana , Côme Habonimana et Ferdinand Bavumiragiye ont été interpellés à leur domicile sur la colline de Munyinya. Nos sources expliquent que les quatre hommes ont été appréhendés quand ils rentraient des travaux champêtres de l’autre côté de la frontière en Tanzanie. Plusieurs cultivateurs possèdent des champs de culture dans ce pays vaste et moins peuplé sur les zones frontalières.

Tous les sept individus sont accusés par la police de  » collaborer avec des groupes rebelles « , selon nos sources.

Le responsable local de la principale formation politique d’opposition dément les accusations. Il précise qu’ils sont victimes d’avoir osé collecter des contributions destinées à financer les prochaines élections et exige leur libération.

Aloys Ngenzirabona , administrateur de la commune de Gisuru explique que les hommes ont été arrêtés pour une enquête. » On veut savoir pourquoi ils collectaient des vivres ménage par ménage », a-t-il insisté.

Previous Covid-19 : situation dans les camps de réfugiés burundais dans la sous-région
Next Élections-Burundi : le candidat Ndayishimiye (CNDD-FDD) peut introduire des réformes (rapport)

About author

You might also like

Politique

Ntega : des échauffourées entre opposants et membres du CNDD-FDD font trois blessés

La confrontation a eu lieu hier sur la colline de Gatwe (commune de Ntega, province de Kirundo). Deux groupes de militants, du CNDD-FDD et du CNL se sont affrontés. Trois

Securité

RDC-Beni : une manifestation anti-Monusco violemment réprimée par la police dans la ville de Beni

Des policiers ont empêché une manifestation pacifique des femmes et élèves organisée ce matin dans la ville de Beni dans la province du Nord-Kivu à l’est de la République Démocratique

Politique

Liberté pour les journalistes d’Iwacu

Mobilisation pour les journalistes d’Iwacu emprisonnés – Initiation du collectif des journalistes SOS Médias Burundi – Presse – FreePress