Rumonge : fêtes de fin d’année, sanctions pour les bars qui haussent les prix des boissons Brarudi

Rumonge : fêtes de fin d’année, sanctions pour les bars qui haussent les prix des boissons Brarudi

Une amende de 50.000 francs burundais à été infligée aux responsables des bars du chef lieu de la province de Rumonge (Sud-ouest du Burundi) qui n’ont pas respecté les prix des produits de la Brarudi (Brasserie du Burundi). Les autorités administratives et policières ont mené un contrôle rigoureux. (SOS Médias Burundi)

L’amende a été imposée après que des habitants se soient plaints d’une montée excessive des prix de boissons, surtout en cette période des fêtes de fin d’année. Des commerçants appliquaient des hausses allant jusqu’à 1200 francs burundais pour certaines bières, selon des sources locales.

Les autorités communales et le commissaire de la police à Rumonge, Melchior Hakizimana ont organisé une descente dans plusieurs bars connus avec l’objectif de contrôler les tenanciens de bars qui n’ont pas maintenu les prix fixés par l’État.

« Les membres de la commission d’enquête se sont déguisés en clients et ont sillonné les bars pour vérification », indiquent nos sources à Rumonge.

« Tous les commerçants concernés ont dû payer l’amande, même d’anciens responsables locaux du CNDD-FDD » concluent-elles.

_______________

Photo : des employés de bars à la recherche de boissons à Rumonge

Previous Burundi : la Présidence sélectionne les journalistes présents à sa prochaine conférence publique du Chef de l'État
Next Affaire Buyoya : le président Neva explique la position du gouvernement

About author

You might also like

Société

Burundi : les femmes rurales demandent aux élues d’être plus présentes

Le Burundi se joint au monde entier pour célébrer la journée dédiée à la femme rurale, une journée qui est célébrée le 15 octobre de chaque année. Pendant quatre jours,

Société

Burundi: les syndicats dénoncent un recensement des fonctionnaires qui viole le droit à la vie privée

Les confédérations syndicales COSYBU, CSB, la Coalition spéciale des enseignants pour la solidarité nationale (COSSESONA) ainsi que le syndicat national du personnel paramédical et aide-soignant (SYNAPA) ont organisé ce mardi

réfugiés

Nduta (Tanzanie) : la malnutrition fait parler d’elle dans le camp de réfugiés burundais

Plus de quatre-vingt cas d’enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition ont été enregistrés dans le seul mois d’octobre 2020 au camp de réfugiés burundais de Nduta en