Parc de Virunga : au moins 7 personnes tuées dans une attaque armée

Parc de Virunga : au moins 7 personnes tuées dans une attaque armée

Elles ont été tuées ce dimanche dans une attaque d’hommes armés contre un convoi des éco gardes du Parc national de Virunga en territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu en République Démocratique du Congo. Le bilan est donné par Olivier Mukisya, chargé de la communication à l’ICCN (Institut Congolais pour la Conservation de la Nature) dans la localité. L’administration territoriale de Rutshuru où l’attaque a été perpétrée quant à elle parle de 8 morts des deux côtés. Elle accuse des groupes rebelles locaux Maï-Maï d’être auteurs des attaques qui coûtent souvent la vie aux éco gardes. (SOS Médias Burundi)

Selon des témoins, le convois est tombé dans une embuscade tendue dans le village de Nyamitwiti dans le secteur centre du Parc national des Virunga.
C’est en territoire de Rutshuru, chefferie de Bwisha. « Nos éléments gardes du Parc qui étaient dans la région de Nyamitwiti dans le secteur centre du Parc des Virunga ont été attaqués par un groupe armés dont l’identité vous sera communiquée après. 7 d’entre eux sont morts, mais il y a eu également des blessés. Ils reçoivent des soins appropriés dans des structures sanitaires locales », a regrettablement confirmé Olivier Mukisya, un des chargés de la communication de l’ICCN.

Justin Mukanya, administrateur de Rutshuru indique que l’attaque a eu lieu au niveau de la chefferie de Bwisha. Il avance un bilan provisoire de huit morts (5 gardes et 3 assaillants). Il accuse des groupes rebelles locaux Maï-Maï de mener des attaques contres des éco gardes. « Ce sont des Maï-Maï du chef rebelle Kabote appuyés par ceux de Jadot très actifs dans cette région qui seraient venus de Chanika aux côtes Ouest du lac Édouard.
Je suis désolé pour la énième attaque contre un convoi des éco gardes qui étaient en patrouille. Le bilan que je viens de donner est provisoire. L’armée est venue appuyer nos gardes. Les affrontements continuent dans la profondeur du parc de Virunga », a-t-il lâché en colère.

En avril 2020, 13 éco gardes et 4 civils ont été tués dans une autre attaque d’un groupe armé qui n’a pas jusqu’ici été identifié. C’était à Rumangabo, dans le même Parc national des Virunga.

_________

Photo : un véhicule des eco gardes ciblé par des hommes armés

Previous Nyarugusu (Tanzanie) : onze réfugiés en détention
Next Burambi : une responsable collinaire tuée

About author

You might also like

CRIMINALITÉ

Buganda: découverte de deux cadavres

Ils ont été aperçus hier par des cultivateurs à la 3ème transversale, sur la colline et zone de Gasenyi, en commune de Buganda (province de Cibitoke, nord ouest du Burundi).

CRIMINALITÉ

Magarama( Gitega) : une femme tue son mari

Vincent Mvuyekure 34 ans , a été poignardé par son épouse dans la nuit de ce dimanche à son domicile dans le quartier de Magarama dans la capitale politique du

CRIMINALITÉ

Nyanza-lac : les autorités ont enterré un corps sans l’identifier

Il a été inhumé hier dans l’après-midi. Le corps flottait sur les eaux du lac Tanganyika et a été aperçu par des pêcheurs. La victime était un jeune homme (