Beni : deux morts et des blessés dans une manifestation anti-Monusco

Beni : deux morts et des blessés dans une manifestation anti-Monusco

Ils ont été abattus par la police dans l’avant midi de ce jeudi au quartier d’Oicha. C’est au chef-lieu du territoire de Beni en province du Nord-Kivu (Est de la RDC). Comme plusieurs autres individus, les victimes manifestataient pour exiger le départ de la Monusco du territoire de Beni. En plus du double meurtre, plusieurs manifestants ont été blessés. (SOS Médias Burundi)

Les victimes sont de jeunes gens. Ils ont été tués par la police qui a tiré sur eux selon des témoins. « Originaires du quartier de Pakanza, ils s’étaient joints à d’autres habitants pour manifester au chef-lieu de la ville de Beni. Une altercation a alors opposé jeunes et policiers. Ces derniers ont tiré sur les jeunes qui manifestaient. Les deux jeunes ont été touchés et sont décédés sur le champ, plusieurs autres personnes ont été blessées », racontent des témoins oculaires.

Des manifestants à Oicha

D’après Nicolas Kikuku bourgmestre d’Oicha, une maison appartenant à un officier de la police a été brûlée après la mort des deux manifestants.

Des arrestations

Selon la société civile, la police a interpellé un nombre non encore déterminé de manifestants. Parmi eux, trois filles trois garçons qui se dirigeaient au quartier général de la Monusco à Boikene. Selon Clovis Mutsuva, militant de la LUCHA, la police et les agents de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR)
torturent les interpellés dans différents cachots à Beni.

Une marche de militants de la LUCHA

Déclenchée le 4 avril, la manifestation devrait se clôturer ce jeudi. Les acteurs de la société civile locale qui ont lancé la campagne exigent le départ des casaques bleus de la Monusco. Ils leur reprochent de ne pas intervenir pour sécuriser les habitants du Nord-Kivu, victimes d’interminables attaques de groupes armés locaux et étrangers, surtout à Beni et ses environs.

Depuis ce mardi, le gouverneur du Nord-Kivu a interdit toute manifestation sur l’étendue de cette province de l’est de la RDC suite à des violences qui ont emporté jusqu’à présent au moins douze personnes, selon nos estimations.

___________

Photo : un manifestant blessé par balle

Previous Tanzanie : l’ONU très préoccupée par des violations des droits de réfugiés burundais
Next Mtendeli (Tanzanie) : les structures sanitaires ont suspendu les services de nuit

About author

You might also like

Securité

Burambi: des militants d’opposition effrayés par un mouvement inhabituel des jeunes Imbonerakure

Il s’agit d’une présence de jeunes Imbonerakure non natifs de la zone de Maramvya de la commune de Burambi dans la province de Rumonge ( sud-ouest du Burundi), disent des

Securité

Rusaka : au moins dix personnes arrêtées depuis samedi dernier

Les individus visés sont des militaires à la retraite et des jeunes gens. Ce sont des agents de l’API (Appui à la Protection des Institutions) qui procèdent aux interpellations. Les

Securité

Mugina : un entraînement paramilitaire effraie des habitants

Depuis vendredi dernier jusqu’à hier soir, plusieurs jeunes Imbonerakure (jeunes du parti CNDD-FDD) ont été rassemblés au stade de Muyebe en commune de Mugina. C’est en province de Cibitoke au