Bubanza : un agent du SNR dénonce la fraude de carburant, il est sérieusement tabassé jusqu’à être admis à l’hôpital

Bubanza : un agent du SNR dénonce la fraude de carburant, il est sérieusement tabassé jusqu’à être admis à l’hôpital

David Hasabiyaremye, un agent du service national de renseignements (SNR) en commune et province de Bubanza (ouest du Burundi) a été arrêté par la police dans un bistrot. Ce sont des policies qui l’ont interpellé. Ils l’ont tabassé jusqu’ à ce qu’il perd connaissance et finisse à l’hôpital, a signalé une source proche de l’affaire. Depuis il a été placé sous surveillance policière à l’hôpital. Le jeune homme est victime d’une dénonciation de fraude de carburant. (SOS Médias Burundi)

Le secrétaire provincial du parti CNDD-FDD, Alexandre Ngoragoze aurait été à l’origine de l’arrestation de David Hasabiyaremye.

« Ce civil vous résiste, frapper ce chien », a-t-il sommé à des agents en charge de sa sécurité la nuit de samedi dernier vers 20h.

L’agent du service des renseignements a perdu connaissance et a été conduit à l’hôpital la même nuit, tout en sang.

La victime avait dénoncé une vente illicite de carburant dans des bidons par le chef des Imbonerakure Ciza, alias Gihugu de la commune de Gihanga (même province).

« Toute personne qui dénonce la fraude est poursuivie et arrêtée sous l’injonction du secrétaire provincial du parti présidentiel. Il serait lui-même impliqué dans des fraudes », selon les victimes.

En province de Bubanza, le responsable provincial du parti au pourvoir est cité dans des actes de corruption et de fraude de presque tous les produits stratégiques.

LIRE AUSSI :

Jean de Dieu, membre de la ligue des jeunes du CNDD-FDD a fui son ménage, accusé d’avoir dénoncé les caches d’engrais chimiques par le secrétaire provincial du parti au pouvoir. La quantité avait été saisie à la permanence provinciale du CNDD-FDD mi août dernier.

« Malheureusement, le parquet qui suit aveuglement les ordres de Ngoragoze, sort des mandats d’arrêt contre toute personne qui dénonce le réseau de ces ventes illégales », dénonce une source locale.

D’après des témoins, il est interdit des visites à l’agent sous surveillance dans une structure de soins locale à Bubanza.

Le secrétaire provincial du parti présidentiel n’était pas disponible pour réagir à ces allégations.

Récemment,le président Ndayishimiye qui affirme avoir lui-même par « ses propres enquêtes découvert des caches d’engrais chimiques et de carburant chez des responsables administratifs dans différentes provinces », a menacé de limoger toute autorité qui se rendrait coupable de telles accusations et de faire en sorte qu’elle soit jugée.

Depuis le déclenchement de la pénurie des produits pétroliers, des engrais chimiques et du sucre dans la petite nation de l’Afrique de l’est il y a plusieurs mois, des habitants ont dénoncé des fraudes entretenues par des autorités administrative et policière dans plusieurs provinces.

Un seul homme a été chassé de ses fonctions suite à ces allégations. Il s’agit de l’ancien conseiller chargé des questions économiques dans la province de Rumonge (sud-ouest du pays) limogé publiquement par le chef de l’Etat fin juin dernier.

___________________

Photo : David Hasabiyaremye, l’agent du SNR sous surveillance policière à Bubanza

Previous Kabarore : deux Rwandais arrêtés
Next Muyinga : plus de 40 enfants de la rue en détention