Muyinga : plus de 40 enfants de la rue en détention

Muyinga : plus de 40 enfants de la rue en détention

Ils sont 45 enfants détenus au commissariat provincial de la police à Muyinga (nord-est du Burundi) depuis jeudi dernier. Des organisations de défense des droits des enfants dénoncent une mauvaise gestion du phénomène des enfants en situation de rue. Le gouvernement a récemment annoncé que tous les enfants en cette situation doivent regagner leur colline d’origine, en vain. (SOS Médias Burundi)

Ils ont été appréhendés par la police , plus d’un mois après avoir été chassés de tous les coins et recoins de la ville de Muyinga, sans succès.

« La police a reçu l’ordre d’arrêter tous les enfants. Jeudi dernier, elle a alors lancé une nouvelle chasse. Elle appréhendé 45 enfants qui sont actuellement détenus au commissariat », rapportent des témoins qui se sont confiés à SOS Médias Burundi.

Au mois de juillet, une chasse identique avait eu lieu. Plusieurs enfants avaient été arrêtés et emmenés sur leur colline d’origine. Seulement, ils sont retournés sans tarder, avouant qu’il leur impossible de rester dans leur famille.

« […], on trouve peu ou rarement à manger. Nos familles sont très pauvres et rester avec nos parents est synonyme de suicide. Mieux vaux retourner dans la rue, quémander ou alors faire de petits jobs de transport payant », disent des enfants dont certains sont même issus des familles séparées, d’autres étant orphelins ou alors victimes de polygamie au sein de leur famille.

LIRE AUSSI :

https://www.sosmediasburundi.org/2022/06/29/bujumbura-dans-deux-semaines-aucun-enfant-en-situation-de-rue-ni-mendiant-ne-sera-tolere-dans-la-ville-ministere/

Les enfants en détention ont un âge variant entre 10 et 16 ans. Des défenseurs locaux de droits humains dénoncent une gestion hasardeuse de la situation des enfants de la rue.

« La solution fiable est pérenne n’est pas de les forcer à vivre l’impossible. Le gouvernement devrait penser à des centres d’accueil où les enfants devraient être regroupés, nourris et formés à des métiers pour leur futur. Sinon, cette stratégie ne réussira jamais », disent-ils.

Lors des six dernières années, les autorités burundaises ont essayé à maintes reprises de retirer de la rue tous les mendiants. Certains ont été envoyés dans des centres de rééducation ou dans leur localité d’origine. Mais chaque fois, ils revenaient dans la rue.

Début mars, les autorités burundaises avaient annoncé avoir besoin de plus de 22 milliards de francs burundais pour éradiquer le phénomène des enfants et adultes qui mendient dans les rues.

LIRE AUSSI :

Les chiffres de cette catégorie de personnes ne sont pas encore connus au Burundi. Mais un récent rapport de la coordination des directions provinciales de développement familial estime à sept mille, le nombre des enfants en situation de rue dans neuf provinces seulement sur les 18 que compte la petite nation de l’Afrique de l’est.

______________________

Photo d’illustration : des enfants en situation de rue dans la ville de Gitega

Previous Bubanza : un agent du SNR dénonce la fraude de carburant, il est sérieusement tabassé jusqu'à être admis à l’hôpital
Next Luvungi : un responsable des Maï Maï Buhirwa et cinq miliciens se sont rendus