Burambi : des familles Tutsis de plus en plus ciblées par des Imbonerakure


Deux familles Tutsis ont été la cible de jeunes du parti au pouvoir en zone de Mariza, dans la commune de Burambi (province de Bujumbura, ouest du Burundi) hier soir. Trois personnes dont un homme et son épouse ont été enlevées après être blessées à la machette. (SOS Médias Burundi)

Les faits se sont déroulés sur la colline de Rumonyi,selon nos sources.

Des jeunes Imbonerakure ont attaqué deux ménages pendant la nuit.
D’après des voisins des personnes kidnappées, des Imbonerakure qui ont mené l’attaque étaient armées de machettes et de sagaies.
Ils ont blessé un certain Charles Kabonesho, son épouse Aline Ndayikengurukiye et leur voisin connu sous le prénom d’Innocent avant de les enlever.

Les autres membres des deux ménages ciblés ont fui vers la position policière de la localité frontalière de Muhuzu.

Les proches des individus kidnappés demandent à la police, aux responsables du CNDD-FDD et à la justice d’agir et de punir des jeunes qu’ils qualifient d' »intouchables ».

Ils exigent aussi que deux membres du groupe qui ont été identifiés à savoir un certain Minani et un certain Nkurikiye soient arrêtés.

Mercredi 16 septembre, un autre groupe de jeunes Imbonerakure avait attaqué des Tutsis sur la zone de Maramvya dans la même commune de Burambi. Les personnes visées participaient à un enterrement de jeunes du parti au pouvoir tués la veille dans une attaque armée. Selon nos sources, la police n’a jusqu’ici procédé à aucune arrestation ni ouvert d’enquête même si elle a été alertée.

Depuis le 23 août dernier, un groupe armé a attaqué plusieurs localités des communes de Bugarama et Burambi. Au moins 20 civils et 16 « assaillants » ont été tués depuis, selon nos estimations.